Vous êtes ici
Accueil > Micronutrition & Santé > Solutions colloïdales : toute solution ‘’liquide’’ n’est pas forcément ‘’colloïdale’’ !

Solutions colloïdales : toute solution ‘’liquide’’ n’est pas forcément ‘’colloïdale’’ !

Une solution  ‘’liquide’’ n’est pas forcément  ‘’colloïdale’’ !

Les colloïdes, véritables activateurs métaboliques, sont parfois utilisés pour renforcer les effets des compléments nutritionnels. Certains fabricants ont tendance à mettre cette particularité en avant, mais, est-ce toujours justifié ? Comment différencier une solution liquide simple d’une solution liquide colloïdale ?

Qu’est-ce qu’un colloïde ?

Un colloïde est un mélange de particules de taille infiniment petites qui sont en suspension dans une solution liquide.

La taille de ces particules se mesure en nanomètre.

Dans le cas d’argent colloïdal, par exemple, des petites particules d’argent ‘’flottent’’ dans de l’eau ultra purifiée.

Lorsque les colloïdes sont de ‘’vrais colloïdes’’, les particules ne s’agglutinent pas et ne sédimentent pas au fond du flacon. Cette suspension régulière et constante des particules est un indicateur de la qualité de la solution colloïdale.

Les particules restent en suspension et à distance entre-elles grâce à leurs forces électrostatiques réciproques, à condition que cette force soit supérieure à la force gravitationnelle !

Dans le cas des particules de taille infiniment petites, si nous additionnons les surfaces de toutes ces particules, nous obtenons une surface infiniment plus grande que la surface d’une seule particules de grande taille.

(exemple : prenons un cube de 1m de chaque côté. La surface totale de ce cube sera de 6m². Si nous divisons ce cube en cubes de 1cm de côté, nous aurons 1 millions de cubes à l’intérieur de celui-ci. En sachant que chaque cube de 1 cm de côté aura une surface de 6 cm². Si nous multiplions 6cm ² par 1 millions, nous obtenons une surface totale de 6 000 000 cm², ce qui équivaut à 60 000 m² ! Nous voyons bien qu’un cube de 1m² a une surface de 6 m², alors que dans le même cube divisé par 1 millions de petits cubes, nous avons 60 000 m² de surface totale !

Comme la force électrostatique est proportionnelle à la surface, nos particules de taille infiniment petite auront une force d’autant plus grande. C’est cette force qui assure aux colloïdes une suspension prolongée et stable dans le temps.

Les colloïdes : ces petites particules qui oeuvrent pour notre bien-être

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Haut